Veoprint le blog
Veoprint le blog

6 années ago
L’art de combiner les typographies

image

Savoir combiner les typographies n’est pas toujours chose facile. En effet, la maîtrise du design et des nombreuses variétés de polices est indispensable pour trouver le parfait équilibre entre le message à transmettre et le style à adopter.

La combinaison des typographies, comment cela fonctionne ?
La base de toute combinaison typographique est de savoir choisir des polices bien assorties. Bien évidemment, l’objectif didactique reste l’élément principal de la sélection, mais l’aspect esthétique a aussi son mot à dire pour que la composition soit une réussite. Les connaissances d’un typographe peuvent donc ne pas suffire si celles-ci ne sont pas combinées à un esprit de créativité bien exploité. On peut alors parler de mélange réussi lorsque la structure du texte est facilement perceptible, sa lecture croisée est facilitée, et le message à véhiculer atteint directement les personnes ciblées dès le premier aperçu.

Des idées pour avoir de bonnes combinaisons typographiques
Il est préférable d’utiliser les polices avec modération et donc de n’en choisir que deux. En mettre trois de différentes sortes ne servira qu’à surcharger le texte. Aussi, il faut savoir que l’idée de contraste est essentielle pour combiner deux différents types de typographie. Il n’est donc pas nécessaire d’intégrer deux polices ayant des similarités dans un seul message. Par contre, il est fortement conseillé de combiner des polices d’ambiances complémentaires et d’époques similaires.

L’utilisation des attributs est aussi une bonne solution
Pour bien distinguer chaque élément du texte sans abuser sur le nombre de polices, il est possible de jouer sur les attributs. D’une manière générale, il suffit de mettre certains mots en gras ou en italique pour que les lecteurs puissent y accorder une attention particulière.

Qu’en est-il de l’usage des couleurs ?
Il peut arriver que le choix des polices se soit bien fait, mais c’est au niveau des couleurs que se pose le problème. Bien sûr, ce genre de situation peut affecter la lisibilité du message et donc l’impression éprouvée par les personnes cibles. Voilà pourquoi il est toujours nécessaire de rester simple dans les combinaisons. Pour être certain de la sélection d’une couleur, il suffit de se baser sur son intensité de gris. En plissant les yeux et en reculant de quelques mètres, une surface grise devrait apparaître à la base des polices. Si le choix de la couleur est bon, normalement les hiérarchies des textes restent nettement visibles. Si tout est flou par contre, la couleur doit être changée dans l’immédiat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *