Les réglages pour l’impression : fonds perdus, zones de sécurité et zones d’impression

Fonds perdus, zones de sécurité et zones d’impression : les clés d’un résultat optimal

La qualité d’impression des supports est l’une des clés du succès des campagnes de communication ! Affiches, invitations, cartes de visite ou plaquettes promotionnelles, les visuels imprimés sont des outils incontournables pour optimiser la notoriété et la légitimité des TPE/PME et grands comptes. Parmi les critères qui garantissent la qualité d’une impression, figurent les fonds perdus, les zones de sécurité et les zones d’impression. Vous ne maîtrisez pas encore ces concepts ? Inspirez-vous des explications de nos experts.

Fond perdu marge de sécurité Print

Print & communication : un duo win-win

Que serait la communication sans le print ? Même dans un monde où la croissance du virtuel est exponentielle, le secteur de l’impression conserve une place à part dans une communication 360 et plurimedia.

  • Rien n’attire davantage l’œil qu’une affiche grand format intelligemment conçue.
  • Rien ne remplace l’élégance et le toucher d’une invitation à un drink d’affaires.
  • Rien ne marque plus les souvenirs qu’un support immortalisé sur un papier de qualité.
  • Rien n’exprime plus la qualité qu’un élégant catalogue imprimé.

Autrement dit, l’impression se met au service de la communication pour sublimer et matérialiser ses concepts. Pour une synergie optimale, le concepteur des visuels, qu’il soit graphiste, expert en marketing ou responsable d’une PME, doit maîtriser quelques règles techniques indispensables.

Fonds, marges et zones : décryptage

Nos experts du graphisme et de l’impression sont unanimes, avant tout envoi de document à l’imprimeur, il faut impérativement vérifier les fonds perdus et les marges de sécurité. Il s’agit de règles très simples et tout aussi importantes.

Visualisez un fichier destiné à l’impression. On remarque plusieurs zones : à l’intérieur la zone d’impression qui correspond au format du document fini. Il y a ensuite la zone de sécurité qui se trouve à 3 mm du bord de la zone du document fini ; cette distance de sécurité correspond à la marge de sécurité. Enfin, la dernière zone, légèrement plus large encore, constitue les fonds perdus. Ces trois notions visent à vous assurer une impression parfaite de vos visuels, en évitant de couper vos éléments ou de laisser des bords blancs disgracieux.

La zone de fond perdu

Quelle en est l’utilité ? C’est, d’abord, ce qui permet d’imprimer « à bord perdu ». Si l’on ne découpait pas le contour du papier imprimé, des marges blanches apparaîtraient sur tous les visuels de communication. Ensuite, le fond perdu est essentiel à l’obtention d’une impression professionnelle. Quelques soient le talent de l’imprimeur ou la qualité de ses machines, une impression n’est jamais précise à 100%. La feuille peut malheureusement se décaler un peu, il suffit d’un millimètre pour générer des écarts ou un résultat légèrement bancal.

Le fond perdu permet de corriger ces erreurs éventuelles pour l’impression et de garantir un résultat impeccable.

Le fond perdu est une bordure destinée à être découpée après l’impression. Il s’agit d’un encadrement situé aux extrémités du fichier, aussi appelé débord.

La zone d’impression du document fini

Voici une règle très simple dont le nom seul suffit déjà à sa compréhension : la zone d’impression (tiret rouge). Occupant la majeure partie du fichier et située en son centre, la zone d’impression contient le visuel créé par le graphiste ou le spécialiste en communication. Cette partie du support ne peut être altérée et doit être imprimée dans son entièreté. A l’intérieur de cette zone se trouvent la zone de sécurité et, à l’extérieur, le fond perdu.

La zone de sécurité

Grâce à la zone de sécurité (tiret noir), vous êtes certain de l’intégrité de votre support. Aucun titre, texte, illustration ou image ne risque d’être escamoté. La marge de sécurité apparaîtra sur le document final imprimé.

Optimiser sa mise en page

Pour optimiser l’utilisation des marges et des fonds, vous allez distinguer deux catégories d’objets : les éléments de fond et les motifs intérieurs.

  • Les éléments de fond : l’arrière-plan, les pavés de couleur ou les filets doivent traverser la marge de sécurité et le fond perdu afin d’éviter l’apparition d’un bord blanc disgracieux.
  • Les motifs intérieurs : les divers motifs textuels ou illustratifs seront placés exclusivement dans la zone d’impression. Il s’agit d’objets qui ne peuvent être coupés comme les textes, les titres ou les photos.

Pourquoi l’imprimeur ne peut se passer de ces indications ?

La zone d’impression, la zone de sécurité et la zone de fond perdu sont des principes simples mais néanmoins essentiels à maîtriser avant de concevoir un fichier à destination d’un imprimeur. De ces exigences techniques dépendent le résultat professionnel et la qualité de l’impression. Pas de mauvaise surprise à la réception de votre commande, vous êtes assuré d’obtenir votre visuel imprimé intégralement et conformément à vos souhaits. C’est aussi une forme de code de communication entre l’imprimeur et son client. Sur la base de ces données, les deux interlocuteurs se comprennent parfaitement et réduisent le risque d’erreur.

Selon les professionnels, les imprimeurs, les imprimantes ou les logiciels utilisés, les termes utilisés peuvent être légèrement différents, mais les concepts et principes sont identiques.

La qualité d’impression au service de la communication

La communication et le marketing ont été entraînés dans la spirale du web ces dernières années, amorçant de véritables métamorphoses virtuelles dans les pratiques de ces deux disciplines complémentaires. Si le règne de l’écran est incontestable, l’imprimé conserve ses lettres de noblesse et reste dédié à des usages spécifiques comme l’affichage, le flyering ou les magazines.

Opter pour des supports imprimés, c’est aussi viser une exigence de qualité et de professionnalisme indispensable à un résultat optimal. C’est l’intensité des couleurs, la précision des formes, la netteté des images, la qualité du papier qui vont attirer l’œil du public et ancrer cet aperçu dans sa mémoire. Mais le niveau de qualité de l’impression garantit aussi la bonne lisibilité d’un support, indispensable pour assurer la transmission du message.

Les types de support concernés

Impression supports de communication : les affiches.

Les notions de fond et de marge concernent tous les supports à imprimer. Parmi les plus courants, on dénombre les affiches, les flyers, les brochures, les plaquettes de présentation ou les cartes de visite. Mais ces principes s’appliquent aussi à l’impression d’objets promotionnels comme les sacs, les tasses, les calendriers ou les autocollants. Chaque fichier envoyé à un imprimeur doit impérativement respecter les zones de sécurité et les zones de fonds perdus pour être imprimé exactement selon vos attentes.

Fonds et marges, mode d’emploi

La fonction et l’utilité des fonds et des marges ne sont plus à démontrer. Il s’agit maintenant de s’en servir concrètement. De manière générale, il est conseillé de prévoir 3 mm de marge de sécurité et, minimum 2 mm de fonds perdus. Des traits de coupe peuvent également être adjoints au fichier, ils indiqueront, à l’imprimeur, l’endroit exact où faire intervenir le massicot.

Plusieurs logiciels vous permettent de créer des fichiers visuels destinés à l’impression. Chacun dispose d’options techniques pour définir les marges et les fonds. Sur le logiciel Indesign, par exemple, lors de l’exportation en fichier PDF, vous aurez la possibilité de préciser la taille des fonds perdus et la présence de traits de coupe.

Pour obtenir une impression optimale, la maîtrise des fonds perdus et des marges de sécurité est essentielle. Ne perdez pas pour autant de vue d’autres exigences techniques comme la qualité du graphisme, la vision communicationnelle ou la résolution des images. Vous obtiendrez, de cette façon, le meilleur des services d’un imprimeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *