Veoprint le blog
Veoprint le blog

8 années ago
Imprimerie en ligne : l’essentiel sur la préparation des fichiers

image

Convaincus du pouvoir des flyers, beaucoup d’artisans, de commerçants ou d’entrepreneurs décident de passer à l’action, en créant leur propre prospectus. Mais au moment de passer à l’impression en ligne, les doutes surgissent, accentués par un certain nombre de termes, pouvant paraître obscurs : marge interne, fond perdu, résolution DPI, mode colorimétrique, gabarit… Pourtant, ces contraintes sont nécessaires et doivent absolument être respectées ! Car elles permettent de préparer de manière optimale un fichier destiné à être imprimé. Bref, il en va de sa bonne qualité d’impression.

Un classique des imprimeurs, traditionnels ou en ligne : les marges internes (prévoir au moins 2-3 millimètres pour un flyer, voire davantage pour une affiche) et les fonds perdus (en général 2 mm également). L’intérêt ? La coupe n’étant pas une science précise, il vaut mieux disposer d’une petite marge de manœuvre. Car dans le cas d’une petite erreur, il serait dommage de trancher dans le vif du sujet… à savoir amputer le texte de quelques caractères ! Généralement, non seulement les imprimeurs en ligne fournissent des dimensions précises quant à ces marges, mais ils fournissent également des gabarits.

La résolution DPI imposée doit aussi être respectée (le plus souvent 300 pour un flyer) : inférieure, elle risquerait d’endommager le contenu (avec un effet de pixellisation peu esthétique), supérieure elle ralentirait le traitement du fichier sans en améliorer son impression. Le mode colorimétrique n’est pas non plus à négliger, au risque d’obtenir des variations importantes : le CMJN (pour cyan, magenta, jaune et noir) est ainsi le plus souvent utilisé, pour une impression de flyers en quadrichromie. Il est aussi recommandé de surveiller très rigoureusement le taux d’encrage maximum (celui-ci étant généralement calculé en fonction du travail d’impression à réaliser).

Enfin, dernière étape (et non des moindres !) avant de finaliser sa commande : l’envoi du fichier. Si la plupart des imprimeurs en ligne apprécient le transfert en format PDF, beaucoup acceptent aussi les formats JPEG, TIFF, PSD, AI ou EPS… mais il est évidemment conseillé de lire attentivement les consignes énumérées par chaque imprimerie « online », avant de se lancer dans l’aventure ! Car le non-respect de ces points pourrait, au mieux entraîner un délai plus long du traitement de la commande, et au pire une impression décevante…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *